29 janvier 2009

Nimbosa

foudre

L'assaut des Ultramarines sur Nimbosa

 

 

L’encens s’élevait en volutes paresseuses des encensoirs portés par les hiérophantes qui suivaient le Chapelain Clausel, et emplissait les baies de lancement du Severian d’une odeur capiteuse. Elle rappelait au Capitaine Agemman les highlands du nord de Macragge, et il se laissa aller un instant à la nostalgie en pensant à sa planète avant d’être rappelé à la réalité  par les cantiques que Clausel récitait de derrière son masque en forme de crâne. Lui et plusieurs dizaines de ses hommes de la Première Compagnie des Ultramarines étaient rassemblés afin de recevoir la bénédiction du Chapelain avant de partir à l’assaut de la colonie Tau. Les Techmarines et leurs serviteurs décérébrés  s’affairaient autour des modules d’atterrissage et les aspergeaient d’huiles sanctifiées à l’aide de goupillons d’argent. Enfin, ils retirèrent les clavettes  sacrées qui les retenaient au pont du Severian.

 

“Nous plongeons au creuset du combat,” entonna Clausel.

 

“Et battons le fer de la guerre,” répliquèrent  les Space Marines.

 

“Nous sommes les Ultramarines, les guerriers de l’Empereur, et notre courage est sans bornes ! Forgé par notre volonté,  plus fort que l’adamantium et aussi immortel que l’Empereur lui-même. Le feu de la bataille est notre autel, le rugissement des bolters notre prière, le carnage notre offrande aux dieux  de la guerre !”

 

“Nos bolters portent la mort !” Scandèrent les  Space Marines, “ils sont la divine colère de l’Empereur  !”

 

Clausel hocha la tête et se plaça devant l’entrée du module d’atterrissage le plus proche avant de se retourner. Ses acolytes amenèrent cérémonieusement un  reliquaire à l’intérieur tapissé de velours  vermillon. Les orbites du crâne ailé du crozius arcanum se mirent à luire lorsque Clausel le sortit de son écrin.  Il se pencha ensuite, et un hiérophante portant un masque  d’or sortit le rosarius de la boîte avant de le passer autour de son cou. La chaîne argentée du talisman contrastait  vivement sur son armure noire de jais.

 

Agemman se redressa et les baies de lancement résonnèrent  du pas des bottes métalliques lorsque les guerriers de sa compagnie se mirent en branle. Il vint se placer à côté de Clausel puis s’adressaà ses hommes.

 

“Vérifiez vos armes, mes frères. Nous partons en guerre !”

 

Le ciel au-dessus de l’avant-poste Tau sur Nimbosa était  saturé des rayons d’énergie crachés par les canons à impulsions des batteries antiaériennes. Des traînées de feu sillonnaient l’azur tandis que les modules d’atterrissage se frayaient un chemin à  travers cette apocalypse. Une fumée noire s’élevait des bâtiments réduits en cendres par le bombardement préliminaire des Space Marines, les flammes dévorant ce qu’il restait de la base. Les chars des xenos patrouillaient déjà dans le secteur lorsque le premier module d’atterrissage se posa en provoquant d’énormes nuages de poussière  avec ses rétrofusées. Ses flancs s’ouvrirent dans un gémissement de vérins et la garde rapprochée  d’Agemman se dispersa rapidement en position de combat.

 

“Toutes les escouades, regroupement,” ordonna Agemman. “Formation en fer de lance. Ennemi en vue !”

 

Des escouades de Guerriers de Feu ouvrirent un feu désorganisé sur les Terminator mais pas une seule des vénérables armures ne fit défaut à son porteur. Le tir de riposte  fut terrible et déchiqueta les guerriers Tau dans des gerbes de sang. De plus en plus de modules d’atterrissage arrivaient au sol, permettant aux Space Marines qui en émergeaient de sécuriser la zone avant de pousser plus avant vers les batteries antiaériennes des Tau : des Thunderhawk étaient en  route et il était impensable de laisser la redoutable flak   libre d’agir. Agemman regarda Clausel faucher ses ennemis comme les blés de son crozius arcanum, l’arme décrivant des arcs sanglants en pénétrant avec facilité chairs et armures. Ses litanies de haine vibraient clairement au-dessus du fracas des combats et incitaient ses frères à toujours plus d’héroïsme. La tuerie était magnifique.

 

 

La bataille atteignait son paroxysme, l’aboiement des bolters rejoignant le hurlement des fusils à impulsions dans un crescendo formidable. Agemman et ses Terminator firent voler en éclats le mur protégeant les batteries Tau. Elles avaient déjà commencé à zébrer le ciel de rayons d’énergie bleus et Agemman sut qu’ils n’avaient que peu de temps  pour agir. Une équipe de trois exo-armures, l’élite des Tau, apparut. Leur armement fit feu sur les Terminator et frère  Helion s’effondra. Son bras avait été réduit en lambeaux, la chair ayant fusionné avec l’adamantium fondu. Les drogues anesthésiantes de son armure lui permirent de surmonter la douleur atroce qui parcourait son corps, et le vétéran de la Croisade Gabalas trouva la force de se relever pour continuer à se battre.

 

“Jantine !” Ordonna Agemman.

 

Le moteur du canon d’assaut de Frère Jantine hurla et couvrit momentanément le bruit des tirs et des explosions. Des morceaux de plasbéton et du sang extraterrestre giclèrent en tous sens alors que des milliers de balles inondaient la zone, déchiquetant indifféremment murs et armures et continuant de cribler les corps des Tau bien après leur mort.

 

“Assez !” cria Agemman. “Gaspiller ainsi les  munitions de l’Empereur est un péché. Tu t’imposeras trois jours de pénitence pour cette faute.”

 

“Bien, Frère-Capitaine,” acquiesça Jantine  alors que les dernières douilles chauffées à blanc tombaient au sol. “Cela ne se reproduira plus.”

 

Agemman hocha la tête. “Je l’espère. Continuons, cette batterie ne va pas se taire d’elle-même.”

 

Agemman regarda les dernières bombes à fusion exploser et détruire les canons de la batterie. Les flammes léchaient  le ciel alors même que les transports impériaux approchaient de la zone d’atterrissage. Le capitaine et ses Space Marines se réunirent en cercle pour célébrer leur victoire et réciter des prières en l’honneur de l’esprit  guerrier de leur équipement. Le nombre de Tau morts était  encore inconnu, mais Agemman savait qu’il serait très élevé. Ils n’avaient laissé aucun survivant, pourtant cet avant-poste était bien défendu. Mais               pas assez pour résister à la colère des Space Marines.

 

 

 

 

 

                  

Il acheva la litanie du guerrier et se releva en voyant s’approcher  Clausel. Le crâne de son crozius était encore rougi du sang de ses ennemis. Les deux Space Marines se saluèrent à la manière du guerrier, la main de l’un étreignant le poignet de l’autre.

 

“Vos hommes se sont battus avec courage et honneur,”dit Clausel.

 

“Votre bravoure a été une source d’inspiration pour chacun d’entre nous.”

 

Le Chapelain approuva, “Lors des heures difficiles, les guerriers ont besoin d’un exemple à suivre.”

 

 

 

 

Agemman le savait. La tâche d’un Chapelain était  aussi bien de s’assurer du bien-être spirituel des Space Marines que de les mener au combat et leur donner courage. La mort  récente du capitaine de la 4e Compagnie et de son second avait sérieusement atteint le moral des hommes, et Clausel  avait passé beaucoup de temps avec eux.

 

“Prierez-vous avec mes hommes ?” demanda Agemman, changeant brusquement de sujet.

 

“Je serais très honoré de leur offrir personnellement la Bénédiction de la Bataille,” répondit Clausel.

 

“Et nous serions honorés que vous nous l’accordiez,” dit Agemman.

- Article original par Graham McNeill (Extrait du WD126)

Posté par zatoyshan à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nimbosa

Nouveau commentaire